Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De le Mairie jusqu'à la salle du 1er mai s'étire la rue Marcel Loubens. Pour le piéton ou le conducteur de passage, une rue comme une autre et un nom derrière lequel on imagine un monsieur âgé et méritant dont la commune a voulu honorer la vie. Rien de tout cela. Marcel Loubens a vécu 29 ans avant de connaitre une fin tragique dans les Pyrénées du côté du gouffre de la Pierre Saint-Martin.


DSC07106a Sa passion c'était la spéléologie et il voulait rencontrer Norbert Casteret. Il le rencontrera et partagera avec lui des explorations dans les gouffres du massif d'Arbas du côté de Paloumère, dont celui de la Henne-Morte.
En 1951, en compagnie d'Haroun Tazieff, il dépasse les -500 m dans le gouffre de la Pierre-Saint-Martin que Georges Lépineux avait découvert l'année précédente. DSC07117Lors de l'expédition de 1952 dans le gouffre de la Pierre-Saint-Martin, il fait une chute et décède sans avoir pu être ramené à la surface.
Auparavant il avait déjà côtoyé la mort quand dès l'âge de 19 ans il participa à la Résistance. Sa connaissance des Pyrénées l'avait entrainé à faire le passeur vers l'Espagne pendant le temps de l'occupation nazie. DSC07132aUn croquis, issue de la collection de Marie Casteret, le montre déguisé en ecclésiastique, alors qu'il cache un bréviaire contenant le parcours du passage dans une poche et un Colt dans l'autre.
60 ans après, la commune de Mazères lui rend à nouveau hommage. Parmi les personnes présentes son fils Patrick âgé de 2 ans lors de sa disparition, ses amis  dont Janine qui se souviendra avec émotion du jeune Marcel. René Ferré, historien , lira des anedoctes de sa vie courte mais riche en évènements. Pierre Casteras rendra hommage à cet enfant du village: un enfant dont le visage en noir et blanc s'étale tout au long des panneaux de l'exposition, des coupes et médailles posthumes.
DSC07123Les enfants de l'école se sont penchés sur ces images.  L'école est située rue Marcel Loubens, dans cette rue que Jean-Louis Idiart avait baptisé de son nom lors de son premier mandat: "l'évocation de Marcel Loubens est toujours pour moi porteuse d'une émotion particulière. Une vie courageuse, au service d'une passion. C'est pour cela que, maire de Mazeres, j'ai voulu qu'une rue porte son nom. La seule. Puisque aucune autre ne porte un nom de personne," expliquera Jean-Louis Idiart.DSC07135

Horaires de l'exposition: tous les après-midi (sauf dimanche) de 13h30 à 18h30 salle de la Mairie et les 1er et 2 décembre toute la journée.


 

plus de photos

Tag(s) : #Canton de Salies
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :