Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Encore des photos du 9 novembre 2014: 25ème anniversaire de la chute du Mur à Philippsthal

 

 Photos de Jean-Pierre

 

DSC02990

 

Le pont sur la Werra en direction de Vacha (Thüringe)

 

DSC03007

La messe à Vacha

 

DSC03024 Sur le pont

 

DSC03029

 

en direction de Philippsthal (Hesse)

 

DSC03038

Cérémonies devant l'imprimerie
Hochfeld

DSC03071

 

Réception à Philippsthal

 

DSC03081

 

Sie sind hier: Start > Produkte > Online-Lesen > Philippsthaler Rundschau


25-jährige Grenzöffnung

Gunther Sachse, conseiller municipal de Philippsthal avec la délégation française PhotoDDM. Z.G

25-jährige Grenzöffnung
Dieser Bericht von Zoé Gauthier über die 25-jährige Grenzöffnung stand am 20. November in der Zeitung „La Dépêche“, die in Salies gelesen wird.
Zoé berichtet von der Feier selber, sowie von verschiedenen Ereignissen, die Jacques rückblickend selber an der Grenze und mit der Grenze erlebt hat.
Salies-du-Salat (31)

25 ans après la chute du Mur, 25 ans après l'ouverture de la frontière entre l'Est et l'Ouest, la commune de Philippsthal jumelée avec Salies du Salat célébrait cet événement.
Un événement auxquels les amis français du jumelage se sont associés, parmi les 10 000 personnes présentes, dont les ministres de la Hesse et de la Thüringe. Une délégation emmenée par Jacques Hennebois, président du comité de jumelage qui a fêté ses 40 ans cette année, était à Philippsthal en ce 9 novembre 2014.
C'est sur le pont qui rejoint Vacha à Philippsthal que s'est déroulée une cérémonie émouvante face à la maison de l'imprimerie Hochfeld, traversée par la frontière.
Pour Jacques Hennebois, les souvenirs de cette époque sont toujours présents : «Le mur était déjà en place la première fois ou je me suis rendu à Philipsthal. Il y avait surtout un grillage lelong de la Werra, la rivière qui séparait Philipsthal de la commune de Vacha. Cul-de-sac au pont de Vacha : c'était la frontière géographique de la Prusse qui passait au milieu de l'imprimerie Hochfeld. La partie droite de la maison était en Hesse (ouest), la partie gauche en Thüringe (est). Interdiction aux habitants de se rendre dans cette partie (fenêtres murées, traces de balles). Jeunes allemands et français avaient l'habitude de pique-niquer sur la colline Sichenberg qui surplombait Vacha. Un soir ils ont entendu un bruit de moteur assourdissant et ils ont vu derrière la haie des chars qui venaient les observer (cela se situait en 1974 ou 76).»
La journée et la nuit du 9 novembre 1989, Jacques Hennebois les a vécus devant sa télé branchée sur la chaîne allemande: «dans la journée du 9 novembre 1989, Klaus-Dieter Radick, secrétaire de mairie et chef local de la Croix Rouge, m'a téléphoné et m'a annoncé que le mur allait tomber dans la nuit. Il m'a demandé de regarder la télé et c'est ce que j'ai fait, pleurant devant ces images. J'ai vu la destruction du mur sur le pont de Vacha et les accolades entre les gens.»
Z.G

Tag(s) : #Philippsthal

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :