Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié le 23/10/2012 09:33

rugby. Honneur. Saint-Gaudens et Saint-Orens poursuivent leur cavalier seul. En revanche, ça va toujours mal pour Cazères, La Saudrune et Ramonville.
Deuxième succès de la saison pour Nottaris (n°8, ici en défense) et les Portésiens./ Photo DDM, Nicolas Gaillard - Tous droits réservés. Copie interdite.
Deuxième succès de la saison pour Nottaris (n°8, ici en défense) et les Portésiens./ Photo DDM, Nicolas Gaillard ()

Deuxième succès de la saison pour Nottaris (n°8, ici en défense) et les Portésiens./ Photo DDM, Nicolas Gaillard

Dominer n'est pas gagner. Malheureusement, les Mazériens l'ont vérifié dimanche après-midi sur la pelouse de Portet. Beaucoup plus entreprenants et créatifs ballon en main, les visiteurs, qui pensaient pourtant avoir fait le plus dur peu avant l'heure de jeu et un essai de Fourcade (58), sont finalement tombés sur des Portésiens certes moins spectaculaires mais bien plus réalistes, pour un succès 15 à 13, arraché à dix minutes du coup de sifflet final.

Une formation locale qui a surtout profité des nombreuses fautes adverses. Un vrai régal pour Gonzalez, l'arrière et buteur portésien, auteur de tous les points de son équipe avec un drop et quatre pénalités. Quoi qu'il en soit, même si la manière n'était pas forcément au rendez-vous, Portet, qui décroche au passage son deuxième succès de la saison (le second à domicile), voulait surtout effacer la frustration de sa défaite à Moissac.

«Une équipe est née»

Battus de justesse dans le Tarn-et-Garonne (5-3), les Portésiens ont cette fois pu compter sur une solidarité de tous les instants. Comme le confirme leur coach, Thierry Cartagena : «À Moissac, un groupe est mort. Face à Mazères-Cassagne, une équipe est née. Moralement, ce succès nous fait du bien. Désormais, nous devrons confirmer ce résultat et, surtout, élever notre niveau de jeu.»

De son côté, Patrice Sablé, l'entraîneur mazérien, regrette la fin de match non maîtrisée de ses protégés : «Avec cet essai, nous menions d'un point. Mais nous n'avons pas su gérer cet avantage. C'est dommage car en terme de jeu, nous étions un ton au-dessus.»

PORTET 15 MAZères-CASSAGNE 13

MT : 12-6. Arbitre : M. Martinez (Midi-Pyrénées).

Vainqueurs : 1 D (14) et 4 P Gonzalez (20, 23, 35, 70).

Vaincus : 1 E Fourcade (58), 1 T (58) et 2 P Bizac (12, 18).

Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-6, 6-6, 9-6, 12-6/12-13, 15-13.

PORTET : Gonzalez ; Beilles, Novais, Gineste, Cachera ; (o) Revilla, (m) Carrère ; Nottaris, Clamon, Franquine ; Artigot, Gajac (cap.) ; Castet, Serres, Bouzy. Sur le banc : Rousse, Rousseau, Batmalle, Marzura, Chatonnay, Corestini, Balanca.

Carton blanc : Clamon (53).

MAZÈRES-CASSAGNE : Marti ; Fourcade, Bizac, Bataille, Payreau ; (o) Feuillerat, (m) Galy ; Bodin, Crone, Lagerle ; Doumenc, Mousnier ; Dupuy, André (cap.), Mallols. Sur le banc : Lavignac, Ghisalberti, Dangla, Cazabet, Chaube, Gardelle, Garuz.

Carton blanc : Crone (34).

Réserves : Portet 31 - Mazères-Cassagne 12

Charles-Henri Orioll

 

 

Publié le 23/10/2012 09:22

Les Mazèriens-Cassagnards ratent le coche

honneur. Défaite à l'extérieur. De peu.

PORTET 15-MCS 13 (voir exergue en page Sports 31)

Le capitaine André et ses coéquipiers n'ont pas été récompensés de leur prestation chez le promu. Le point de bonus défensif étant une maigre

consolation. Une conquête mieux assurée,une conduite de match correcte, des intentions de jeu retrouvées qui méritaient une conclusion plus heureuse. Seule la reussite du buteur local(5/5)viendra à bout de ses efforts. Bizac ouvrira le score des 40 m de face, Portet égalisant sur un drop de 30 m de face. Des 25 m, après une action née d'un fond de touche percutant, Bizac Rajoutait 3 points. Hélas sur le renvoi, un arbitrage tâtillon permettait aux locaux d'égaliser. Ces derniers par 2 nouvelles pénalités prenaient l'avantage, cela ne reflétant pas la physionomie de la rencontre. La seconde mi-temps reprendra avec enfin la récompense des efforts et après une superbe attaque des trois-quarts,l'arrière Fourcade concluait. Avec la transformation de Bizac, le MCS menait 13-12 (58e). Les joueurs du Bas-Salat poursuivent leur domination mais, sur la seule action des locaux dans les 30 m, ils seront pénalisés. Il reste 10 minutes de jeu sans partage où les locaux bénéficieront d'une certaine largesse. Une seule pénalité sera accordée. et des 50m le tir de Bizac flirtera avec le poteau...Dommage car lui et ses coéquipiers méritaient mieux.

La Dépêche du Midi

Tag(s) : #Rugby MCS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :