Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ferme-Gilles-Buffalan-2010 0012Une belle journée pour une balade dans la campagne commingeoise aux frontières du Couserans. C'est à la ferme de Serge Buffalan à Saleich, que la Chambre d'Agriculture de l'Ariège avait organisé des Portes Ouvertes. Une soixantaine de participants, dont une majorité d'éleveurs y ont assisté. Pour la Chambre d'Agriculture, représentée par Stéphanie Raffoux et Patrick Beral, il s'agissait de faire le bilan de la gestion des pâturages et des foins chez un éleveur laitier. Serge Buffalan fait partie de ses récents éleveurs qui ont abandonné l'ensilage pour le séchage en grange du foin: "je suis installé depuis 79 mais en 2003 j'ai arrêté l'ensilage. Ça ne me faisait plus rire de travailler sans relâche. Lorsque la fromagerie Faup m'a proposé une aide puis une prime pour le lait vendu sans ensilage j'ai sauté sur l'occasion. (30€ par 1000 litres)."Ferme-Gilles-Buffalan-2010 0017
Pour la Chambre d'Agriculture les enseignements tirés sont multiples. Il s'agit là d'un retour à des techniques simples, traditionnelles et efficaces tout en se servant d'outils modernes. Cela permet de valoriser les petites parcelles quelles que soient les productions fourragères, et donc les prairies naturelles. L'herbe est récoltée de façon précoce; cela demande peu de main d'œuvre et moins de travail, entraine des économies de fuel et des charges de mécanisation, moins de compléments alimentaires et génère moins de déchets. Les atouts agronomiques sont incontestables, car les rotations sur les parcelles diminuent les risques d'érosion et d'appauvrissement des sols tout en favorisent une fertilisation naturelle. De plus le foin séché est mieux accepté et consommé par les animaux ce qui les rend moins fragiles face aux maladies, entrainant moins de dépenses de soins (estimé entre 15 à 40%).VL-paturage--13_640x480.jpg
Laissons le mot de la fin à Serge Buffalan: "je suis mieux dans ma tête car quand on n'est pas bien on peut perdre jusqu'à 1000 litres de lait par vache..."
Renseignements sur le site de la chambre d'agriculture
         > link

tel: 05.6102.14.00.
Tag(s) : #Canton de Salies 2010

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :