Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De gauche à droite : Jean-Philippe Dargent, sous-préfet, Roselyne Artigues, conseillère départementale du canton de Luchon, François Arcangeli, président de la 3CGS, Marie-Christine Llorens, maire de Montespan et Patrice Rival, vice-président du conseil départemental.
  • De gauche à droite : Jean-Philippe Dargent, sous-préfet, Roselyne Artigues, conseillère départementale du canton de Luchon, François Arcangeli, président de la 3CGS, Marie-Christine Llorens, maire de Montespan et Patrice Rival, vice-président du conseil départemental. DDM - Z.G.
Publié le 
Écouter cet article
PoweredbyETX Studio
00:00/03:25
 

Le bilan établi par le président de la communauté de communes Cagire Garonne Salat est exhaustif et répond aux questions des administrés.

Élus, représentants des associations du territoire Cagire Garonne Salat et membres des personnels communaux, communautaires et associatifs ont répondu présents à la cérémonie de vœux de la communauté de communes.

Le bilan de l’année écoulée et les prévisions pour 2023 ont été présentés par François Arcangeli président de la communauté, en présence de Jean-Philippe Dargent, sous-préfet et des représentants du conseil départemental Roselyne Artigues et Patrice Rival.

« Maîtriser la taxe »

« Ce début d’année est marqué par la sortie du Sivom de Saint-Gaudens au 1er janvier », précise le président. « Désormais la communauté assume l’exercice plein et entier des compétences voiries et ordures ménagères sur l’ensemble de 55 communes ».

L’occasion pour le président de rappeler que les consignes de tri ont évolué et qu’à compter du 6 février prochain la généralisation de la collecte en bacs de regroupement sera effective : « On ne pouvait plus demander à nos agents de continuer à ramasser des sacs posés par terre. Impossible également de généraliser le ramassage en porte à porte – lent, polluant et surtout très cher – , il aurait conduit à une explosion de la taxe des ordures ménagères. Nous espérons au contraire maîtriser cette taxe dans les prochaines années ».

Un autre souhait également : pouvoir remplacer dans un certain nombre de lieux les bacs aériens par des bacs enterrés afin de réduire l’impact visuel et les nuisances.


Et surtout, la santé !

 

Élus et administrés attentifs…
Élus et administrés attentifs… DDM - L.A.

 

Sur le plan de la santé, le président a rappelé qu’en octobre 2021, le centre de santé d’Aspet a été créé ; un des premiers centres de santé d’Occitanie avec l’embauche de 5 salariés. « Nous avons évité ainsi un désert médical sur l’Aspétois. Cela ne règle pas tous les problèmes notamment la carence d’autres professionnels de santé libéraux comme les dentistes, mais bien évidemment nous les accueillerons si nous avons des propositions. Le centre de santé est géré par le groupement d’intérêt public « Ma santé, ma Région ».

Un appel d’offres pour les travaux d’agrandissement de cette structure afin d’améliorer les conditions de travail des professionnels de santé et l’accueil de la patientèle sera lancé prochainement. »

Pour Saint-Martory, la maison de santé va devenir un centre de santé au 1er février avec l’embauche de nouveaux médecins salariés. À Salies-du-Salat, l’ensemble des bureaux est désormais occupé et les travaux de l’accueil et du secrétariat ont été effectués en 2022.


À propos du développement économique intercommunal

En matière de développement économique, « les travaux de la première phase de la zone d’activités Géléa de Montsaunes-Saint-Martory sont terminés » indique François Arcangeli. « Les premiers bâtiments sont sortis de terre et l’ensemble des lots est désormais réservé. Nous serons donc amenés à engager une réflexion sur la phase 2. »

Zone du Cap d’Arbon : un pôle autour du bois avec l’installation de deux entreprises est prévu prochainement.
Une étude sur une cuisine collective est en cours « avec pour objectif de servir des repas de qualité aux élèves et de nous approvisionner localement. »

Le président souhaiterait également engager une réflexion afin de « créer en Comminges une gouvernance unique qui regrouperait le PETR, le Scot, la Gemapi et le PNR. Dans un but de simplification de l’organisation administrative, une optimisation des financements publics et une efficacité dans les réalisations de nos actions. »

Tag(s) : #3CGS, #Cagire-Garonne-Salat, #Comminges, #Haute-Garonne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :