Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint-Girons - Ariège - Week-end - «Autrefois le Couserans»

,

Dans les coulisses du grand défilé des tracteurs

Du 03/08/2018 au 05/08/2018

Les vieux tracteurs avec leurs moteurs pétaradants seront en ville dimanche./ Photo DDM.
Les vieux tracteurs avec leurs moteurs pétaradants seront en ville dimanche./ Photo DDM.

Comme chaque année, le grand défilé va parcourir les rues de Saint-Girons à partir de 10 heures, avec des centaines de figurants en costume d'époque, des groupes folkloriques, des attelages de bovins, de chevaux, d'ânes, des troupeaux de moutons, d'oies. Encore une fois, les vieux tracteurs, avec leurs moteurs pétaradants, seront en première ligne. Depuis 2002, les McCormick, Farmall, Renault, Fergusson, David Brown, de la collection d'Hubert Delbreil, participent à cette grande parade qui se prépare longtemps à l'avance. Ce passionné de vieux tracteurs nous livre quelques secrets.

Comment choisissez-vous les conducteurs de vos machines et quels conseils leur donnez-vous ?

Pour l'édition 2018, mes six tracteurs seront conduits par des amis et le plus jeune a 18 ans. Lors des répétitions, je leur demande de ne pas faire craquer les vitesses, d'embrayer avec douceur, d'avoir les mains bien posées sur le volant et d'être souriants.

Au cours des années passées, les pannes ont-elles été fréquentes ?

En 2015, la courroie d'un Renault, récemment rénové, s'est fendue dans le sens de la longueur, le moteur a chauffé et le tracteur a dû être remorqué. On enregistre quelques crevaisons car il est parfois difficile de se procurer des pneus en bon état pour ces véhicules anciens.

Parmi toutes ces mécaniques anciennes, lesquelles ont le plus de succès ?

Les spectateurs aiment particulièrement voir le démarrage des tracteurs équipés de moteurs à boule chaude. Il faut chauffer la culasse avec une lampe à gaz durant plusieurs minutes car ce sont des diesels basse compression. Ensuite, le conducteur provoque le démarrage à l'aide du volant moteur, ce qui est très spectaculaire. Le camion suisse de Francis Méric, un Saurer de 1920, qui ouvre le défilé depuis de nombreuses années, est une merveille. Pour la première fois cette année, «Autrefois le Couserans» va présenter un rouleau compresseur de marque Albaret qui pèse 6 920 kg et roule à 6 km/h.

Une belle anecdote

Lors de la précédente édition, un petit tracteur de vigneron tirait une grosse remorque dans laquelle une banda s'était installée. Le poids des musiciens placés à l'arrière de la remorque a soulevé le tracteur à 40 cm de hauteur. En urgence nous avons rétabli la situation en replaçant tout le monde à l'avant. Le soir, en rentrant chez lui, Armand Fillous, le propriétaire de ce petit tracteur, a heurté dans la côte de La Basterne, à Saint-Lizier, le mur de la citadelle, toujours à cause de la remorque trop lourde. Simon Lompède, un voisin, alerté par le bruit, est venu le tirer d'embarras avec un gros tracteur.

Tag(s) : #Ariège, #Fêtes, #Couserans, #SaintGirons

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :