Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cette fois, les Portes du Comminges veulent le titre

 

Le capitaine Yann Marcel a inscrit le 4e essai des siens en demi-finale./ Photo DDM, Raoul Denax.

Le capitaine Yann Marcel a inscrit le 4e essai des siens en demi-finale./ Photo DDM, Raoul Denax.
 

Couverture

C'est à la fois un signe de sacrée force et une preuve de suite dans les idées. Pour la deuxième année consécutive, les juniors Phliponeau des Portes du Comminges sont en finale du championnat de France. Les jeunes du Mazères-Cassagne Sport et de l'Union Cazères-Le Fousseret, après la finale 2016 laissée aux mains des 4 Cantons (Villeréal, Cancon, Castillonès, Monflanquin), 18 à 12 sur la pelouse de Fleurance, vont se faire une joie de se hisser sur la plus haute marche cette année.

Ce sera ce dimanche, sur le terrain de Naves (19), face au Pays de Meaux, tombeur en demi-finale des…4 Cantons (aux tirs aux buts) qui cherchaient à réaliser le doublé. Déçus de ne pas rencontrer leurs bourreaux de l'année dernière? «Les garçons voulaient en effet prendre leur revanche», acquiesce Franck Valerio, un des entraîneurs du groupe en compagnie de Vincent Ribère et Éric Duclos. «Nous autres éducateurs, sommes là pour remettre les choses à leur place. On leur a expliqué que cette année était une autre aventure, qu'il n'y avait pas d'esprit de revanche à avoir. Et que dans cette nouvelle aventure, nous irions au bout».

Un groupe interchangeable

C'est en tout cas le désir le plus cher de tous ceux qui ont vécu l'épopée de l'année dernière (ils sont 13 dans ce cas). «Mais notre force, au-delà d'une certaine continuité d'effectif avec l'expérience qui en découle pour eux, c'est que nous avons un groupe de 25 joueurs de même niveau, interchangeables. Ce que nous leur avons fait travailler dès le début de cette saison, c'est la force du collectif, qui doit primer sur l'intérêt individuel. Même si nous avons des absents comme Gaël Lavocat, Simon Dangla, Paul Bidot ou Arnaud Duffour, ceux qui seront sur le terrain seront à la hauteur», poursuit l'ancien pilier Cazérien.

Avec 201 points inscrits lors de ces phases finales pour 44 encaissés, le capital confiance est comme le temps annoncé dimanche, au beau fixe avec chaleur assurée. Mais attention aussi à l'excès de confiance : le match de barrage qualificatif au championnat de France, disputé le 1er avril face à Pouyastruc (victoire étriquée 13 à 6) doit servir d'alerte aux mémoires.

Tag(s) : #Rugby MCS, #Comminges, #Canton de Salies, #Cassagne, #Mazères sur Salat

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :