Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

 

Éducation

Une séance de répétition au gymnase du collège./ Photo DDM
Une séance de répétition au gymnase du collège./ Photo DDM

Lors de sa venue à Mane pour la réunion de présentation des actions du Département en faveur des habitants de la Haute-Garonne, le président Georges Méric a évoqué un des dispositifs mis en œuvre sur les collèges.

En effet 2016-2017 a été l'année ou le premier Parcours Laïque et Citoyen (PLC) a été proposé aux jeunes. Le collège des Trois- Vallées de Salies-du-Salat a joué le jeu avec la coopération des enseignants et des animateurs et enfants de l'ALAC (accueil de loisirs associé au collège) en place depuis 2007 et géré par l'Apeai (Association de Parents d'Élèves et d'Animations Intercommunales).

Le Parcours Laïque et Citoyen est destiné à renforcer l'apprentissage du principe de laïcité et des valeurs de la République. Ce sont 163 actions très diversifiées qui ont été proposées sur tout le département.

Une moyenne de 60 élèves pour quatre classes

À Salies, cette démarche s'est concrétisée par une vidéo postée sur Youtube (plc2017 par APEAI). «Toutes les classes de la 6e à la 3e ont été informées du projet, expliquent Guillemette et Renaud, animateurs du PLC. Des élèves de différentes classes ont participé de façon spontanée, en fonction de leurs disponibilités et de leurs envies. Deux pratiques ont été utilisées : la danse en réalisant une chorégraphie avec pour message la liberté d'être soi-même. Le beatbox en réalisant un chant sur la laïcité. La représentation s'est faite entre midi et deux en réalisant la chorégraphie devant l'ensemble des collégiens. La mise en place du projet explique l'animateur, a nécessité des rencontres avec le principal adjoint, les professeurs intéressés et disponibles pour le projet et nous-même en tant que prestataire.

Une moyenne de 60 élèves a participé au projet, répartis sur quatre classes.»

Les textes écrits par les jeunes retranscrivent les interrogations de la jeunesse actuelle : «Pourquoi faire un projet laïcité ? Pourquoi faire accepter l'égalité ? Pour pouvoir vivre en liberté… Ensemble, unis, on n'a pas tous la même vie. On s'en fiche, ce n'est pas important, on est tous un peu différents. Ce sont chacune de nos traditions qui font notre génération».

Des messages d'espoir pour cette jeunesse dont la mixité sociale n'est pas qu'un concept politique.

Tag(s) : #Canton de Salies, #Education, #Jeunesse, #Salies du Salat, #Comminges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :