Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ABONNÉS
  • Place des Raisins Secs, le futur habitat solidaire acquis par la municipalité
    Place des Raisins Secs, le futur habitat solidaire acquis par la municipalité (photoDDM.ZG)
  • Jean-Claude Dougnac maire de Mazères sur SalatJean-Claude Dougnac maire de Mazères sur Salat
    Jean-Claude Dougnac maire de Mazères sur Salat (photoDDM.ZG)

Publié le  , mis à jour 

La période de confinement que nous avons vécu a contribué à accentuer les isolements des personnes seules, éloignées du centre du village, malades ou handicapées. Une situation dont la municipalité de Mazères sur Salat avait déjà fait le constat bien avant l’arrivée de la Covid 19. Le projet d’habitat partagé solidaire, initié avant la pandémie avait été mis en sommeil. Il est à nouveau à l’ordre du jour.

 

Jean-Claude Dougnac, maire de la commune, revient sur le détail de cette initiative municipale:

- Il s’est agi d’un constat à l’échelle de la commune?

- Oui. Il y a des personnes qui sont relativement autonomes sur le village mais qui sont seules et qui, à moment donné, n’auront pas d’autres choix que de partir à l’EHPAD, pour ceux qui peuvent le payer... Cela représente des sommes très importantes. Souvent l’immobilier familial est vendu, voir bradé, pour payer la maison de retraite.

- En quoi consiste cette proposition d’habitat partagé?

 

On veut sortir de ce schéma et avoir un intermédiaire entre la maison de retraite, qui serait le lieu pour les personnes dépendantes ayant besoin d’un accompagnement médicalisé, et l’isolement chez soi. Pour ceux qui ont simplement besoin d’aides ponctuelles (prise de médicaments, petits soins..) mais qui sont autonomes on souhaite les accueillir dans un lieu ou il y a du lien social, des activités.

- Comment envisagez vous son fonctionnement?

- L’habitat partagé sera un lieu de vie, pas seulement des appartements. Il sera ouvert aux gens du village qui pourront participer aux activités et rencontrer leurs concitoyens. On veut également redynamiser et redonner un cœur de village qui serait la place des Raisins Secs autour des commerces. Les personnes pourront arriver avec leur mobilier, elles pourront soit cuisiner dans leur appartement soit prendre des repas dans un réfectoire commun. Il faudra mettre en place un coordinateur gestionnaire de ce type de lieu et passer des conventions avec les commerçants, les professions médicales, les transporteurs... afin de maintenir ce lien social dans le village mais également permettre aux seniors de se déplacer pour faire leurs courses, aller au cinéma ou au marché, se divertir.

-Combien de logements?

On en prévoit entre 8 et 10. Mais rien n’empêche d’avoir une démarche intergénérationnelle et d’accueillir des jeunes qui souhaiteraient s’installer ponctuellement avant un achat définitif de maison ou terrain sur le territoire.

Nous avons le soutien des collectivités territoriales pour l’achat de l’habitat et de son aménagement.

-Les résidents bénéficieront’ils d’aides?

Oui. Ils bénéficieront des aides à la location règlementaires: les aides individuelles comme l’allocation logement (AL) ou l’aide personnalisée au logement (APL) et dans le cadre du plan d’aide pour maintenir leur autonomie pour l’APA.

ZG

Mazères-sur-Salat. Un habitat partagé solidaire au cœur du village
Mazères-sur-Salat. Un habitat partagé solidaire au cœur du village
Mazères-sur-Salat. Un habitat partagé solidaire au cœur du village
Mazères-sur-Salat. Un habitat partagé solidaire au cœur du village
Tag(s) : #Mazères sur Salat, #Solidarité, #Canton de Salies, #Comminges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :