Samedi 20 décembre 2014 6 20 /12 /Déc /2014 11:50
Porte de la Fontaine
"Pizzeria Belfort"
2, rue Bertrand de Born 31000 Toulouse
05 62 73 00 74



A ne pas manquer à Toulouse!
Samedi 20 décembre 2014 à 20H30
Rendez-vous exceptionnel entre Râjel et Éric Willoth


 
Proposition innovante entre un chant qui parle et une contrebasse.
Dialogue émouvant et intime entre bulles de Jazz et Rock poétique.
Rencontre inédite entre la voix qui frotte, les cordes qui vibrent...

Participation libre.

                                                                  &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Lundi 22 décembre 2014 à 20H3
Amor Fati invite Marc Démereau (Saxophone baryton & soprano, scie musicale)



Formé en 2011 à Toulouse, le trio Amor Fati utilise l'improvisation comme technique principale pour explorer des champs sonores hérités du rock, du trad, du free-jazz et des musiques électro-acoustiques, concrètes et contemporaines. Seules importent les interactions, par le sonore, entre les improvisateurs, le lieu de la performance et les auditeurs ; il s'agit donc d'une musique qui se crée en temps réel pour et avec le public. Laurent Avizou à la guitare, clarinette et voix
Frédéric Cavallin à la batterie et percussions Guillaume Petit aux saxophones (Soprano et Baryton).




Participation libre.

Par zedgé - Publié dans : Porte de la Fontaine Toulouse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 décembre 2014 3 17 /12 /Déc /2014 23:07

 

DSC02086a.jpg

Vous êtes amoureux des traditions et vous voulez garder la forme en même temps? direction Castelbiague et son clocher.

DSC02083a.jpg

Jusqu'au 23 décembre, tous les soirs à 19h le maire Pierre Braquet vous y attendra. Une occasion unique de participer à cette vie de village ou les traditions ancestrales se perpétuent de génération en génération. Ainsi une semaine avant Noël, juste après l’Angélus, une poignée de volontaires se retrouve tous les soirs au pied de l’église avant de grimper au sommet du clocher (33m) pour faire tourner à la volée les trois cloches pendant 10 minutes: 3 grosses cloches qui datent d’avant la révolution. Elles étaient à l’époque dans l’ancienne église qui se trouve dans l’enceinte du cimetière. Cette coutume se nomme les "Aubettes" et annonce Noël.

DSC02060a.jpg

Comme le précise le maire: "si des courageux souhaitent découvrir cet instant privilégié où l’on peut admirer Castelbiague avec ses illuminations de Noël, mais aussi attraper une "bonne suée" en faisant tourner à la main une cloche de 180, 225 ou 310kg, ils seront les bienvenus. On peut également venir en restant spectateur! Pour nous aider à perpétuer cette tradition et venir avec nous "sonner les Aubettes", merci de téléphoner au 06-11-95-46-44 pour réserver un jour".

DSC02061a.jpg

Quelques précisions sur l'origine des cloches: la cloche de 180 kg (un Ré) a un diamètre de 67cm et a été fondue par Louison en 1849 à Toulouse, celle de 310 kg (un Si) date de 1841 et a eu comme parrain, le Général Compans et a été refondue en 1953 par Vinel à Toulouse; elle aura comme parrain le Cardinal Saliège, archevêque de Toulouse.

Celle de 225kg (un Do), d'un diamètre de 72cm provient de la fabrique tarbaise Duppieri Frères et a été fondue par Dencausse aux alentours de 1850. (sources: E.Soubsol - Castelbiague en Comminges).

 

Au début ça commence gentiment...

DSC02080a.jpg

et ça monte.... ou descend...

DSC02078a.jpg

et ça monte....

DSC02074a.jpg

et on arrive!

 

DSC02075a.jpg

 

DES PHOTOS

MAIS POURQUOI SONNE-T-ON LES CLOCHES ?

 

A travers le temps et les civilisations, les moyens utilisés pour produire et transmettre simultanément une information à des individus plus ou moins dispersés géographiquement, ont été particulièrement divers : cris, sifflet, trompe, cor, tambour…


Depuis le début de notre ère et jusqu’à une époque récente, la cloche a été en Occident un instrument privilégié de communication de masse du fait de la portée étendue de sa « voix ».

Les Romains l’utilisaient pour annoncer l’ouverture et la fermeture des marchés et des bains. L’usage s’est répandu en Gaule au fur et à mesure de l’implantation des cités construites par les Romains.

Le développement de la chrétienté a conduit à la construction des églises dans les bourgs et villages avec un besoin d’instrument sonore de convocation des fidèles. D’abord suspendue aux branches d’arbres, la cloche trouve abri dans un édifice distinct, avant d’être intégrée dans un édifice religieux proprement dit. Certains disent que les villages et leurs églises ont été implantés à « portée de cloche »  de façon à transmettre des messages sonores de village en village, notamment pour alerter la population en cas d’invasion.

Le son produit par la cloche, a donc été utilisé au fil des siècles, pour différentes fonctions de communication : fonction d’alerte, fonction d’information, marquage sonore du calendrier, instrument d’appel civil ou religieux, instrument de localisation…

 

Le « message » transmis par la sonnerie de cloche s’appuie sur 3 composantes :

         -la sonorité de la cloche, dans la mesure ou un édifice peut contenir plusieurs cloches ayant leur sonorité propre, ou encore lorsqu’il y a plusieurs édifices contenant des cloches de sonorité différente.

         -la modalité et le rythme de frappe sur celle-ci (volée, tintement, durée, nombre de coups, etc…)

         -le nombre de cloches mises en œuvre simultanément ou successivement.

Les combinaisons possibles, autorisent donc un nombre assez grand de messages.

 

Les différentes sonneries

 

*La sonnerie horaire :

A une époque où seuls quelques privilégiés possédaient les instruments sophistiqués tels que sabliers, cadrans solaires, clepsydres (c’est une horloge à eau inventée par les Egyptiens) pour mesurer le temps, la sonnerie horaire avait son importance pour rythmer toutes les activités journalières : ouverture et fermeture des portes de la ville, des marchés, des bains, transmission de l’heure civile, de l’heure des offices religieux, de l’heure de travail, des soins à apporter aux malades à heure fixe etc…

La sonnerie de l’horloge indique par tintement l’heure, les quarts et les demies. Le nombre de coups indique l’heure qu’il est. Le choix de la tonalité de la cloche, quand il y en a plusieurs associées à l’horloge, permet de distinguer le décompte de l’heure et ses subdivisions.

A Castelbiague, une cloche sonne toutes les heures à l’instant précis pour le 1er coup, et répète la même sonnerie 2 minutes plus tard. La cloche sonne un seul coup pour indiquer la demi-heure.

 

*Le couvre-feu :

Dès le IX ème siècle, les cloches des églises sonnent le soir à 20h pour inviter la population à « couvrir le feu » et à aller se coucher. Cette pratique, parfois à 22h, était généralisée dans les bourgs jusqu’au XVIII ème siècle. Sous les coups martelés de la cloche, le couvre-feu apporte un terme à toutes les activités de la journée.

Cette pratique, établie dans l’intérêt de chacun, contribue à limiter les incendies à l’époque où beaucoup de maisons étaient en bois et se touchaient, et permettait aussi par sa sonnerie prolongée de guider le voyageur attardé ou égaré.

 

*L’alerte au feu ou Tocsin :

Dès l’origine de l’homme, celui-ci a été dans la nécessité de communiquer avec ses semblables pour alerter de menaces externes : arrivée d’ennemis, approche d’animaux dangereux, propagation d’incendie, formation d’orage ou d’inondations… Il s’agit dans ce cas d’avertir les membres de la communauté le plus rapidement possible, quel que soit l’endroit où ils se trouvent, afin qu’ils prennent des dispositions pour se protéger, pour protéger leur bien ou pour fuir le danger.

L’incendie a été pendant longtemps et demeure encore la principale menace de destruction des biens, mais aujourd’hui il y a de grandes chances que les pompiers soient plus vite sur les lieux de l’incendie si on leur donne un coup de téléphone, plutôt que de sonner le tocsin…

Pourtant cette pratique qui a tendance à être oubliée pourrait dans certains cas s’avérer encore utile, quand les moyens modernes de communications ne fonctionnent plus, par exemple.

Cette perte de coutume et donc du message, a d’ailleurs récemment posé un problème à un Maire d’une Commune Gardoise. Il y eut, en septembre 2002, de graves inondations du Gard et le Maire d’Aramon voulut prévenir la population qu’un barrage allait céder. Comment prévenir la population à 1h du matin ? Il appela le curé de la paroisse pour sonner le tocsin, mais la population, composée en grande partie de jeunes générations, ne réagit pas, faute de connaître la signification de la sonnerie !

 

Le tocsin est sonné à coups pressés : environ 60 coups par minute. Alors si jamais vous l’entendez à Castelbiague ou ailleurs, informez-vous, il se passe certainement quelque chose de grave.

 

*L’Angélus :

En 1095, le Pape Urbain II institue la sonnerie de l’Angélus chaque jour à la tombée de la nuit, pour appeler le peuple à la prière. En 1456 le Pape Calixte III recommande de sonner 3 fois par jour, le matin, le midi et le soir pour réciter à chaque fois un Ave Maria.

L’Angélus n’a jamais cessé de retentir à Castelbiague. Tous les jours à 8h05, 13h05 et 19h05, les quatre cloches de notre église jouent la même sonnerie inchangée depuis des lustres. Il n’y a que peu de temps que cette sonnerie a été automatisée, puisque Jean Artigues, dernier carillonneur de Castelbiague, montait encore 3 fois par jour au clocher pour jouer cette mélodie, jusqu’à l’année 1989 où il prit sa retraite.

 

*L’heure de l’office :

La pratique la plus courante actuellement, est la volée d’une cloche ou deux, un quart d’heure ou demi-heure avant le début de la messe dominicale. Le jour des grandes fêtes chrétiennes (Noël, Pâques, Pentecôte, Assomption, Toussaint), l’Eglise catholique a l’habitude de célébrer avec faste ces moments, en faisant retentir l’ensemble des cloches de l’édifice à la volée.

 

*Le Glas, quelqu’un vient de mourir :

Dans les sociétés rurales traditionnelles, le glas est une sonnerie qui a pour fonction sociale d’annoncer à toute une communauté la mort d’un de ses membres, en apportant des précisions sur le défunt (sexe, age).

 

A Castelbiague,

  décès d’un homme: 3 coups à intervalles réguliers  Silence de plusieurs secondes 3 coups à intervalles réguliers etc..

  décès d’une femme: 2 coups à intervalles réguliers Silence de plusieurs secondes 2 coups à intervalles réguliers etc..   

 

A noter que dans certaines communes le glas différencie le décès d’un enfant par 1 seul coup suivi du silence, celui du curé par 4 coups suivi du silence et celui du Pape par 5 coups.

Le glas est sonné 3 fois par jour, juste après l’Angélus, et dès l’annonce du décès jusqu’à l’inhumation. Il accompagne également le cortège funèbre qui conduit le défunt de son domicile jusqu’à l’église et de l’église jusqu’au cimetière. Le glas symbolise ici, l’accompagnement du défunt au « voyage » vers la vie éternelle.

 

*C’est la fête :

L’ensemble des cloches de l’église sont tournées à la volée afin d’annoncer des fêtes religieuses majeures, des événements heureux tels que mariages, célébration de la fin de la guerre…. Ou bien comme le 12 juillet 1998 pour célébrer la victoire de l’équipe de France à la coupe du monde de football !

 

*Les aubettes ou l’annonce de Noël :

A partir du 14 ou 17 décembre selon les endroits, et jusqu’au 23 décembre, il est de tradition dans le sud de la France de sonner les cloches à grande volée ou bien de jouer un petit air de carillon différent tous les soirs afin d’annoncer la fête de Noël.

Cette coutume appelée par endroits « Nadalet », « Tempolas », « Calendes de Noël » ou « Carillon de l’avent », est toujours pratiquée dans notre Commune et se nomme « Aubettes ».

Une semaine avant Noël, juste après l’Angélus de 19h, une poignée de volontaires se retrouve tous les soirs au pied de l’église avant de grimper au sommet du clocher pour faire tourner à la volée les 3 grosses cloches pendant 10 minutes.

 

Si des courageux souhaitent cette année découvrir cet instant privilégié où l’on peut admirer Castelbiague avec ses illuminations de Noël, mais aussi attraper une « bonne suée » en faisant tourner à la main une cloche de 180, 225 ou 310kg, ils seront les bienvenus. (on peut également venir en restant spectateur !)

Pour nous aider à perpétuer cette tradition et venir avec nous « sonner les Aubettes », merci de téléphoner au 06-11-95-46-44 pour réserver un jour.

 

Les informations générales de cet article sont issues de « Code et langage des sonneries de cloches en Occident » par Eric Sutter
DSC02046.JPG
Par zedgé - Publié dans : Canton de Salies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 décembre 2014 3 17 /12 /Déc /2014 16:46

 

Pour mes amis fidèles qui, je sais , sur ce site, font des haltes régulières! hormis le foot et le rugby, ils attendent en riant mes délires d'écrits...

Pour toi Jean-Pierre R. dont la vie fût consacrée à enseigner le noble français, tu me pardonneras, je le sais... quelqu'erreurs de syntaxe et fautes d'orthographe

 

 

décembre 27, 2009 - dimanche 

Alors qu'à mes écrits
je m'adonnais gaiement
pianotant sans soucis
sur le clavier complice,
dans une fenêtre ouverte
par Gogol indiscret
je vis subrepticement
une liste s'afficher...

"Biscuits de Noël
Loups
Sapins de Noël
Recettes de Noël.."

en ce matin festif
je ne m'étonnais point
de voir mêler
les agapes aux sapins...
ce qui m'interpella
fût l'étrange animal
que venait'il faire là?

je laissais quelques temps
mon cerveau s'échapper
vers des contrées lointaines...

Loups de mer en goguette
démarche chaloupée
qui poussaient sur les quais
quelques barils de rhum....
casquettes protégeant
un regard ténébreux
débarquant étonnés
d'un mystérieux navire...
ils venaient ce matin
retrouver la terre ferme....

chaloupée, ténébreux,
arrête de rêver...
il n'est point de mystère
à marcher en tanguant
alors que de la nuit
il ne reste qu'errance
après avoir testé
du dit baril de rhum
toute sa contenance...

exit le loup de mer...
restait sur la page blanche
que le Grand Méchant Loup.
Celui qui avait faim,
et qui sans hésiter
avait croqué l'agneau,
une grand-mère, une 'tite fille,
la chèvre écervelée
qui sans y réfléchir
avait par cette nuit
fait l'étable buissonnière...

ainsi donc me disais-je
on pouvait acheter
en ce matin neigeux
sur les pages du net
un grand loup dangereux...

décembre 27, 2009 - dimanche 

Qui sont donc ces loups s'affichant au menu de Noël?
Loups de mer? Loups amers?
Loulous de Poméranie
Loulous des banlieues pourries?
Loulou de St Go? la terreur des minots...
Loups des Carpates
Loups des Alpages, du Mercantour
Sur la piste du loup
je me suis mise en chasse....

Première découverte pour le moins surprenante...
un loup en salopette qui partait au marché...
dans un joli album qu'on devait colorier...
à ses côtés un blaireau qui faisait le poirier...
un peu plus loin, nullement effrayé,
se tenait un petit faon s'abreuvant sans souci...
je me suis dit c'est bizarre
point de Grand Méchant Loup....ici...

et je repris la route..
enfin elle m'emmena dans ces pays nordiques
bien connus pour la faune sauvage et redoutable...
arpentant sans relâche les immensités blanches
et les forêts épaisses
Là, me dis je , forcément tu vas de sa tanière
faire sortir le loup blanc,
ou bien le magnifique aux reflets argentés,
ou bien, tant pis pour le voyage
mais au moins le loup gris au pelage rapiécé..
après l'avion le train la voiture le vélo
je ne vis que des chiens qui tiraient des traineaux..
alors je fis demi-tour
sur l'onglet je cliquais "reculer d'une page"...

ah cette fois pour de bon
avec des dents pointues fines et acérées
le grand loup me regarde.
m'approchant de plus près
je lui trouve l'œil terne
le pelage écaillé...
de sa gueule grande ouverte
dépasse un long filin
je me dis pauvre bête...
ainsi tu vas finir
entouré de fenouils
dans une belle assiette dorée
en ce jour de Noël...


Mais la piste était fraiche
Loups Bars se faisant piéger
loubards de nos cités
Loubards de nos City
revenons en arrière
et laissons défiler
sur Gogol le menu ....
"
Les leurres de surface marchent en Méditerranée
aux US, au Japon...
" .... me voilà renseignée


décembre
30, 2009 - mercredi 

 
Le Méchant Loup n'a pas faim
Il n'a pas de famille à nourrir
pas de jolis louveteaux
obligés par le froid et la neige
à sortir des sous-bois.

Le Méchant Loup est méchant
c'est dans sa nature.
Il n'est nullement traqué
par l'impitoyable chasseur,
faisant fi des rigueurs
du climat de la nuit
et qui sous les sapins
arnaché, cagoulé
et de canons muni
accule le pauvre loup
par la neige accablé...

Noël ou jour de l'an
le Méchant Loup est prêt.
Pas de masque,
ni d'oreilles pointues,
de hurlement annonciateur,
il rode dans les grandes villes
la lumière lui fait pas peur.
Pour ses forfaits sans se presser
nul besoin d'obscurité...

Le Méchant Loup traque au grand jour
jeunes et vieux...
il leur soutire leur pécule
et le dépense sans scrupules.
Dans son costard cintré
il compte ses billets,
fait la fête et claironne.
Dans sa tanière il entasse
toutes les peurs enfantines
des adultes qu'il assassine.

Derrière les contes pour enfants
qui racontent des histoires...
des histoires à dormir debout
le Méchant Loup fait son marché
attend sa proie , sans se presser...

Le Méchant Loup est bien trop cher
bien au-dessus de mes revenus...
Et sur l'onglet j'ai recliqué
"reculer d'une page" ...
Et sans me presser,
sans état d'âme
j'ai refermé,
la fenêtre indiscrète
par Gogol entrouverte...
Par zedgé - Publié dans : Musique et poésie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 décembre 2014 2 16 /12 /Déc /2014 20:24

DSC01961a.jpg

DES PHOTOS

 

Salies Mane Cassagne Mazères Marsoulas Saleich et Castagnède: ce sont au total près de 160 enfants de 3 ans à 11 ans qui ont participé à l'inter-centre traditionnel de Noël à la salle des fêtes de Mane

DSC01963.JPG

 

DSC01965.JPG

DSC01973.JPG

 

DSC01976a.jpg

 

DSC01980.JPG

 

DSC01999.JPG

 

DSC02016.JPG

 

DSC02030a.jpg

DSC02045.JPG

 

DSC01970a.jpg

 

Mardi soir le centre de Mane est vite devenu inaccessible, envahi par les voitures et leurs occupants venus de tout le canton. Ce n'était pas une manifestation, surtout dans le froid et la nuit, mais des parents et amis qui se rendaient à la représentation inter-ALAE (Accueil de Loisirs Associés aux Écoles) que proposait l'Association de Parents d’Élèves et d'Animations Intercommunales à la salle des fêtes.

157 gamins étaient présents encadrés par une vingtaine d’animateurs et animatrices. Des enfants issus des communes d'Ausseing, Cassagne, Castagnède, Escoulis, Mane, Marsoulas, Mazères, Salies et Saleich qui ont présenté un spectacle d'une heure et demi sur scène.

Le thème: l'Afrique. Du coup, bouger sur scène, chanter et raconter un tas d'histoires de la brousse ont entrainé le public dans une ambiance de fête s'accordant avec l'Esprit de Noël de rigueur en cette fin d'année.

Pour animer les transitions des scénettes, un des derniers venus à l'association: Stéphane Anglio, le roi du Beat Box, était présent. A la fois comique, bruiteur, compositeur et chanteur, on l'a vu sur M6 dans Graines de Stars, sur TF1 et bien d'autres chaines. Actuellement il intervient à l'ALAC (Accueil de Loisirs Associé au Collège) du collège des Trois Vallées de Salies entre midi et 14h.

La soirée s'est terminée autour d'une auberge espagnole accompagnée de nombreux échanges entre spectateurs, enfants et animateurs.

Les enfants retrouveront le centre de loisirs ouvert sur Mazères du 22 décembre au 3 janvier. L'Espace Jeunes (11 à 16 ans) est ouvert dans les locaux du foot, au stade salisien pour la même période. Ces deux structures sont ouvertes à tous les enfants quelles que soient leurs communes d'origine.

Tél: 05.61.90.22.59. au 11, rue de la Fontaine Salée. site: www.facebook.com/accueildejeunes.saliesdusalat et www.salies-mane-cassagne-jeunesse.com

 

à suivre.....

Par zedgé - Publié dans : Es Pinquireneus
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 décembre 2014 2 16 /12 /Déc /2014 15:20

Désormais à Mane le refrain de la célèbre chanson de Renaud n'a plus droit de cité!. "P... c'qu'il est blême, mon HLM!", c'est de l'histoire ancienne.

Jeudi dernier l’Office Public de l’Habitat de Haute-Garonne inaugurait la réhabilitation de trois de ses résidences dans la commune soit 25 logements à la résidence de la Peupleraie, 16 à celle du Redeilhas et 20 au Pré commun.

Pour ce faire une petite promenade de part et d'autre de l'Arbas a permis aux élus, locataires et entreprises conviés de visiter un appartement rénové par résidence, particulièrement ceux destinés aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR).

Mane-2014-2943.JPG

Le programme des travaux concerne principalement l'isolation thermique: isolation par l'extérieur, des combles, la création de chauffage central au gaz, etc.. Le confort des logements et des parties communes a été revu ainsi que la mise en sécurité électrique des logements.

L'isolation thermique extérieure a permis, outre l'amélioration énergétique de l'ensemble des bâtiments, de donner un look nouveaux aux anciens HLM.

Les loyers de ces types de logement s'échelonnent de 175€ pour un T2 jusqu'à 368€ maximum pour un T4, hors charges. Ces tarifs sont variables selon les résidences. Grâce aux aménagements énergétiques les prévisions d'économies de chauffage devraient se situer entre 26€ et 82€ par mois.

A l'issue des visites, c'est à la salle des Fêtes que successivement le maire Michel Masquère, le Président de l’OPH 31, Jean Michel Fabre et Jean-Louis Idiart, conseiller général du canton représentant Pierre Izard ont pris la parole afin de rappeler la nécessité de ces programmes de réhabilitation. Ceux-ci sont pris en charge pour 30% par le Conseil Général, 6% par la région, 4% par l'Etat et 60% par des prêts logement social réhabilitation de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Par zedgé - Publié dans : Canton de Salies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 décembre 2014 2 16 /12 /Déc /2014 15:09

La fête locale se déroulera du vendredi 19 décembre au lundi 22.

Vendredi à 22h disco le Millénium - samedi à 14h pétanque, à 19h repas avec Levis-Jac suivi à 22h par la disco Dance Music - dimanche 22h podium sono mécanique Happy Hour - lundi 11h messe du souvenir et dépôt de gerbe, à 21h bal musette avec l'orchestre K Dance 31.

DSC05607

Par zedgé - Publié dans : Canton de Salies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 décembre 2014 2 16 /12 /Déc /2014 10:02
Mercredi 17 décembre 2014

Porte de la Fontaine
"Pizzeria Belfort"
2, rue Bertrand de Born 31000 Toulouse
05 62 73 00 74
 
De 19H à 20H30: - Apéro offert pour l'inauguration de la nouvelle salle et le vernissage de l'exposition

- A. MHADJI expose des photographies d'ici et d'ailleurs...

20H30: Hector Nocturne Chansons Rauques ( Participation Libre)

Par zedgé - Publié dans : Porte de la Fontaine Toulouse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 décembre 2014 1 15 /12 /Déc /2014 15:30
Evoyant accoster Les Enfants du Silence, c’est tout un univers de marins, de pirates au 

grand cœur qui déferlent sur scène. 

A chacun sa barque, son bateau, son navire, pourvu que le faisceau inspiré d’un phare, 

dévoile dans la brume cette carte au trésor, inscrite en chacun de nous.
 

Les Enfants du Silence, lèvent la grande voile sur les utopies noires qui sommeillent aux 

quatre vents.

Nous invitant à leur bord, ils larguent les amarres pour une terre promise, que 

l’on semble distinguer, au large de notre ligne d’horizon.

 

 

 


 

19/12/14    21h00   "L'E.C.L.A." 24, AV Jean Jaurès (Aureilhan)

 

 

 

 

un site: https://sites.google.com/site/lesenfantsdusilence/home

 

et pour ceux qui veulent leur 1er album soit vous envoyez un mail à:

Email: lesenfantsdusilence@gmail.com

Tel  : 06 03 71 64 29

 

soit à moi: zoegauthier@gmail.com


Paroles:
L’histoire du beau matelot 


    Je me souviens avoir trop navigué
    Avoir bien galéré sur des eaux troubles et fanées
    En perdition je n’ai pu éviter
    Que ma boussole s’affole trop paniquée

    Il pleuvait si fort que je me suis noyé
    Là où mon âme a chavirée
    Elle qui voulait sillonner les alizés
    Elle s’échoua telle une épave à jamais

Mais qu’elle est triste ton histoire
Beau matelot seul sur les flots
Ne soit pas triste il faut y croire
Et bien venu à bord de ce rafiot

    Je l’avoue mon cap s’est affolé
    Perdant le nord je me suis échoué
    A des miles d’une course balisée
    Moi qui me disais ne plus ramer

    Perdu  je devins ce naufragé
    Que les sirènes n’ont pu sauver
    Dans la tempête je dérivais
    Ballotté entre vents et marées

Mais qu’elle est triste ton histoire
Beau matelot seul sur les flots
Ne soit pas triste il faut y croire
Et bien venu à bord de ce rafiot

    Sens-tu le vent qui semble tourner
    Comme les amarres faut tout larguer
    Sort la grande voile de tes regrets
    Car l’océan n’a jamais pardonné

    Je ne veux plus mouiller dans vos quais
    Je sais que l’eau y est polluée
    Que les poissons qui ne peuvent y danser
    Sont prisonniers de leur passé

    Je pense qu’à force de voguer
    Je trouverais mon île rêvée
    Tout au bord d' une plage j’irais
    Certainement un jour mieux m'encrer

Mais qu’elle est triste ton histoire
Beau matelot seul sur les flots
Ne soit pas triste il faut y croire
Et bien venu à bord de ce rafiot

    Sens-tu le vent qui semble tourner
    Comme les amarres faut tout larguer
    Sort la grande voile de tes regrets
    Car l’océan n’a jamais pardonné

    Tes larmes sur ce phare éclairé
    Devront à jamais m’emporter
    Loin des récifs encaissés
    Aux lames de fond bien acérées.

                                                                         Jean-Pascal Amato


Titan


    C’est un grand champ de pluie, hurlant quand le vent passe
    Où se perd l’horizon, où commence l’angoisse
    Et où finit l’espoir quand commence la chasse
    A ces charmes perdus sur la terre d’en face

    C’est une sombre plaine hantée d’histoires mortes
    Où des fantômes voguent, engloutis par les flots
    Et hurlent en silence leurs histoires aux portes
    De ce noir cimetière où gisent leurs bateaux

Vers la terre perdue des promesses noyées
Quand dansent tour à tour sur les ponts de bateaux
L’appétit des abysses rarement rassasiés
Et la soif d’arracher un horizon plus beau

    Les vaguent se courbant semblent venir saluer
    Les courageux destins qui repaissent leurs eaux
    Se coucher en sanglots, lentement s’étaler
    Se retirer au loin, bras tendus doigts crispés

    Comme pour attirer les rêveurs que bientôt
    Neptune saluera en un ressac nouveau
    Comme pour attirer les rêveurs que bientôt
    Neptune saluera en un ressac nouveau

Vers la terre perdue des promesses noyées
Quand dansent tour à tour sur les ponts de bateaux
L’appétit des abysses rarement rassasiés
Et la soif d’arracher un horizon plus beau

    Et sur la grève où traînent encore des images
    D’autres cherchent en rêvant, qui les ont vus partir
    La grande voile au loin, dont ils ont souvenir
    Et loin du port tranquille où s’oublie leur mouillage

    Ce titan allongé repousse à bout de bras,
    Eloigne ses deux rives tout en se balançant
    Secouant ses entrailles où les noyés en tas
    Roulent au fond des flots yeux ouverts, bras ballants.

Vers la terre perdue des promesses noyées
Quand dansent tour à tour sur les ponts de bateaux
L’appétit des abysses rarement rassasiés
Et la soif d’arracher un horizon plus beau

                                                                                   Thierry Louge


 fils de la nuit


    Accroché à une île une épave un voilier
    Une famille en exil qui pansait ses plaies

    Sur ses planches un vieil homme au visage marqué
    Tentait de retenir les larmes qui le quittaient

Ho !  Ho ! Ho ! Fils de la nuit
Ho ! Ho ! Jamais ne fuit
Ho ! Ho ! Prix de nos vies
Nous, nous t’avons suivi

    S’approchant de la scène un jeune homme en hayons
    Dissimulant sa peine lui parla sur ce ton :

    O mon bon capitaine que vous arrive t- il ?
    Faut-il donc que leur haine nous mette en péril

    Si nous devons mourir, ce sera le cœur léger
    Nous préférons périr que de vivre enchaîné

Ho !  Ho ! Ho ! Fils de la nuit
Ho ! Ho ! Jamais ne fuit
Ho ! Ho ! Prix de nos vies
Nous, nous t’avons suivi

    Alors le capitaine d’une vigueur retrouvée
    Fit vibrer sa carcasse, de chair, de bois, d’acier

    Prit fermement la barre d’une main, d’un croché
    Et tin ces quelques mots aux marins regroupés :

    O mon bel équipage, ce n’est pas aujourd’hui
    Que l’eau de ces rivages emportera nos vies

    Regardez leur armée leurs beaux costumes futiles
    Bientôt iront troubler la paix des eaux tranquilles

Ho ! Ho ! Ho ! Fils de la nuit
Ho ! Ho ! Jamais ne fuit
Ho ! Ho ! Prix de nos vies
Nous, nous t’avons suivi

    Quand tout fut terminé au soleil de midi
    La vie avait quitté beaucoup de ces amis

    Mais la victoire encore ils l’avaient emporté
    Les soldats à la nage par la peur de l’épée
    Avaient fui le carnage pour mieux se noyer.

Ho ! Ho ! Ho ! Fils de la nuit
Ho ! Ho ! Jamais ne fuit
Ho ! Ho ! Prix de nos vies
Nous, nous t’avons suivi

                                                               Laurent Tachon


Drapeau Noir


    Cette nuit est percée de mille éclats brillants
    Ici le drapeau noir a cessé de flotter
    Le prix de chaque rêve c’est payé au comptant
    Les territoires vierges sont des comptes de fait

    Quand l’obscurité gagne ce monde minuscule
    C’est notre drapeau noir flottant au firmament
    Ce sont nos terres promises, qui dorment pour un temps
    Nos rêves ont connus bien d’autres crépuscules.

Chacune de ses larmes appellent d’autres voiles
Que notre drapeau noir, encore fier et flottant
Coiffe de son symbole et attend patiemment
L’heure de repartir vers toutes ces étoiles.

    Ce sont de nouvelles terres, ce sont de nouveaux phares
    C’est notre drapeau noir et lacéré, flottant
    A travers le quel perce l’appel d’un nouveau vent
    Ce sont des nouveaux rêves tous ces petits points blancs.

    Chaque frère en partant a accroché sa larme
    Sur le grand drapeau noir, où fier flottait nos armes.
    Chaque frère mourant a résumé nos drames
    Imprimé se linceul flottant sur la mer calme.

Chacune de ses larmes appellent d’autres voiles
Que notre drapeau noir, encore fier et flottant
Coiffe de son symbole et attend patiemment
L’heure de repartir vers toutes ces étoiles.

                                                                             Thierry Louge


Les 4 Vents


    Assis sous la misaine
    Je relève le front
    Nul ne connaît la peine
    De manque de houblon

    Ô frère de misère
    Partage les doublons
    Tu reverras ta mère
    Ou toucheras le fond

    A genou sur la grève
    Navire je crie ton nom
    Moi qui souhaite sans trêve
    Nettoyer ton ponton

    Ivre dans la taverne
    Des îles j’entends le son
    De vieux tonneaux en bernes
    Qui chantent à l’unisson

Frère à l’abordage
Pas de quartier, les 4 vents
Nous ne laisserons sur notre passage
Que des cadavres et du sang !

    Mes cheveux dans le vent
    Je sens encore les embruns
    De cette gloire d’antan
    Quand nous ne faisions qu’un

    Debout sous la potence
    Je ne regrette rien
    Comme dans mon enfance
    Je chante ce refrain

Frère à l’abordage
Pas de quartier, les 4 vents
Nous ne laisserons sur notre passage
Que des cadavres et du sang !

                                                                     Ludovic Sèdes

 

une répet, un jour...

 

 

 

 

 

Par zedgé - Publié dans : Musique et poésie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 14 décembre 2014 7 14 /12 /Déc /2014 20:39

 Auterive : 16

MCS : 11

 

 

 PHOTOS

 

DSC01935a

 

Le MCS condamné à jouer en play down

Publié le 16/12/2014 à 08:30

Rugby XV - Amateurs - Mazères-sur-Salat (31)

Dans cette confrontation, la lutte a été des plus âpres entre les deux lignes d'avants./ Photo DDM

Dans cette confrontation, la lutte a été des plus âpres entre les deux lignes d'avants./ Photo DDM

Mazeres-Cassagne 11-Auterive 16

Un match important pour les Mazèriens-Cassagnards pour continuer à espérer encore, jusqu'au soir du 21 décembre, à un joli cadeau de Noël en forme de qualification en play off. Mais, dimanche sur leur pelouse du stade de Bouque de Lens, il y avait un adversaire qui ne pensait pas la même chose et qui avait préparé ce match avec un maximum de sérieux pour tenter de décrocher au moins deux points (équivalent d'un match nul) pour s'installer définitivement en tête de la poule 2. Au sortir de cela, un match tendu, âpre de bout en bout entre les deux lignes d'avants avec un arbitrage très confus et même très contesté par les deux camps. Les Auterivains ont marqué quatre essais dans ce match mais deux ont été refusés. Les locaux un par leur ouvreur Feuillerat. Et malgré la grande débauche d'énergie locale, le très bon collectif des visiteurs leur a permis de remporter une victoire pas volée sur l'intensité de cette confrontation et le pressing total dans les dernières minutes des locaux pour revenir. Si au final, les Auterivains arboraient un large sourire, dans le camp du MCS s'était la consternation à l'image d'ailleurs du coach Patrice Sablé très déçu :» Dans ce jeu et à ce niveau, nous avons trop de déchets et par rapport à nous, l'équipe d'Auterive a été récompensée au travers du travail fourni. Face à des équipes qui sont bien en place d'un point de vue jeu et d'un liant, ça coince. Individuellement, le MCS n'a rien à envier à cette équipe-là sauf que quand ils sont à 50 km/h nous sommes à 25 km/h. Suite aux deux derniers matches, on s'est peut-être cru arrivé au niveau du combat et de l'investissement en gagnant mais là nous sommes tombés sur une équipe qui a su nous faire déjouer. D'énormes regrets car dans ce club il y a un potentiel intéressant mais je pense que nous sommes en manque de travail collectif. À méditer pour la suite…»

H.Ch.

 

 

Auterive avait un collectif au point

Publié le 15/12/2014 à 03:47, Mis à jour le 15/12/2014 à 08:21

Rugby XV - Amateurs - Auterive (31)

> L'essentiel

Cet avant dernier match de la première phase avait une grosse importance pour les deux équipes. Le Mazères-Cassagne Sport pouvait encore espérer à une qualification en play off et Auterive venait lui s'assurer la première place de la poule. Aussi, ce sont deux équipes tendues qui pénétraient sur la pelouse et la suite va prouver qu'une grosse tension était bel et bien dans l'air. Un coup d'envoi musclé entre les deux paquets d'avants, de l'intimidation mais personne ne veut s'en laisser conter. Un match âpre de bout en bout entre les deux lignes d'avants et un arbitrage très confus et très contesté par les deux camps. Les Auterivains ont marqué quatre essais dans ce match mais deux ont été refusés. Et malgré la grande débauche d'énergie locale, le très bon collectif des visiteurs leur a permis de remporter une victoire pas volée.

> Les Hommes

Dans les rangs mazèriens-cassagnards, on retiendra le paquet d'avants sous la houlette de Laurent Estaque qui n'a jamais rien lâché. Du côté auterivain, capitaine Picco pour contrôler le collectif et brouiller les cartes chez les avants et la charnière Guichau-Gonzales qui a su accélérer pour jouer les bons coups.

> Ils ont dit

Franck Ayela (co-entraîneur d'Auterive) : «Nous avions besoin de prendre deux points et nous l'avions bien préparé. Quelques soucis avec des occasions que l'on loupe au pied et un arbitrage qui ne nous a pas aidé et qui n'a pas su gérer en général. Les garçons ont répondu présents, leur courage et leur abnégation ont payé !»

Patrice Sablé (co-entraîneur MCS) : «On a subi sur des points forts de l'adversaire et nous avons trop déchets. À ce niveau, Auterive a été récompensé au niveau du travail collectif fourni. Et nous, on s'aperçoit que malgré notre courage et notre volonté d'aller de l'avant, on manque de liant.»


MAZERES-CASSAGNE 11 – AUTERIVE 16

M-T : 0-10. Arbitre : M. Thierry Gastou (Midi-Pyrénées).

Vainqueurs : 2E D.Saison (6e, 40e) ; 2P Senseby (48e, 56e).

Vaincus : 1E Feuillerat (43e) ; 2P Galy (50e, 58e).

Evolution du score : 0-5, 0-10/ 5-10, 5-13, 8-13, 8-16, 11-16.

MAZERES-CASSAGNE : Guiral ; Dinnat, Gauthier, Bataille, Payreau ; (o) Feuillerat, (m) Galy (cap.) ; Bodin, Piquemal, Cazabet ; Estaque, Chaubet ; Morte, Combes, Pratviel. Sur le banc : Deforge, Villemur, Mousnier, Doumenc, Frédéric, Galey, Raufast.

Expulsion temporaire : Galy (38e carton blanc) et Estaque (46e, carton jaune).

AUTERIVE : Lamon ; Carpignano, Bouffil, Ghanmi, Berdonado ; (o) Guichau, (m) Gonzales ; Echevania, Succol, D.Saison ; Picco (cap.), Delestre, Turines, Lacourt, Zuppel. Sur le banc : Vales, Lopez, Sandre, Casanova, N.Saison, Senseby, Trenque.

Expulsion temporaire : Gonzales (46e, carton jaune).

Réserves : MCS 8 – SAA 11

Henry Christophe

 

Par zedgé - Publié dans : Rugby MCS
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 14 décembre 2014 7 14 /12 /Déc /2014 18:22

Madame, Monsieur,  

Le mouvement de grève initié lundi dernier par trois organisations syndicales représentatives des conducteurs de Midi-Pyrénées est renouvelé pour la journée du lundi 15 décembre 2014.

Plusieurs réunions de négociations ont eu lieu durant la semaine écoulée mais elles n’ont pu, à ce jour, permettre d’obtenir un accord.

Des perturbations sont donc à prévoir sur les lignes régionales à partir de ce soir 20h et jusqu’à mardi 8h.

Pour connaître les horaires du service garanti que nous avons mis en place, veuillez nous consulter via les points de contact ci-après :

Je vous prie d’accepter nos excuses pour la gêne occasionnée en cette circonstance. Je vous tiendrai bien sûr au courant des évolutions de ce mouvement.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.


Karine Devallée
Directrice de la Relation Client
TER Midi-Pyrénées

 

Par zedgé
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Comminges Actualités

Profil

  • zedgé
  • www.comminges-actu.com
  • Femme
  • musique haute-garonne rugby foot ariège
  • J'ai d'autres centres d'intérêt! pour cela suivre mes liens.. la pétanque, la liberté, les mômes, l'amitié, les jeux de rôle, la musique, les livres de Robin Hobb etc...

Comment ça marche...le site?!

visiteurs.....

 

Il y a actuellement  

14

  personne(s) sur ce blog

Matthieu Côte

C’était en 2008, le 26 septembre, putain de date.

Le temps qui s’arrête, un cœur qui lâche, un ami qui s’en va, pour longtemps, pour toujours.

Album photos

Voir tous les albums

Images Aléatoires

  • DSC07359
  • DSC07950
  • Caniac-du-Causse---Marsoulas-2011 2186
  • DSC01187
  • DSC00109
  • DSC00272

Créer un Blog

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés