Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
Salies-du-Salat. Les victimes civiles et militaires des guerres de 1954 à 1962 honorées
 
  • Alain Millet et Mohamed Guerbi lors du dépôt de gerbe (photoDDM.ZG)
    Alain Millet et Mohamed Guerbi lors du dépôt de gerbe (photoDDM.ZG)
Publié le 

 

Ils étaient peu nombreux les villageois venus honorer "les morts pour la France" pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie, ce 5 décembre. Certes le temps froid et pluvieux n’incitait pas à sortir de chez soi.

Toutefois, en présence de trois porte-drapeaux de Salies et des villes médaillées de la Résistance, Alain Millet adjoint au maire de Salies du Salat et Mohamed Guerbi, ancien harki, ont déposé une gerbe devant le monument aux Morts. Auparavant un hommage avait été rendu à Figarol au monument aux Morts.

Comme l’a mentionné Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, dans le discours lu par Alain Millet, ce sont "des soldats de métier, des centaines de milliers de jeunes hommes appelés ou rappelés sous les drapeaux, des milliers de membres des forces supplétives" qui ont servi et combattu de 1954 à 1962. Près de 30 000 d’entre eux y laissèrent leur vie. Une époque dramatique suivie par le rapatriement d’un million de Français d’Algérie, "arrachés à leurs racines après le 19 mars 1962." Sans oublier "les anciens harkis qui ont été contraints de quitter leur terre natale et ont été indignement accueillis en métropole."

Un travail de mémoire, de reconnaissance et de réparation auquel œuvre l’Etat, s’accomplit aujourd’hui.

En 2022, ce sera le 60ème anniversaire de la fin de cette guerre.

Espérons que comme l’a déclaré la ministre "cet anniversaire sera celui du dialogue et de l’apaisement entre les différentes mémoires de la guerre d’Algérie."

Tag(s) : #Guerres, #Salies du Salat, #Comminges, #Haute-Garonne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :