Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Philippe Duchein.DR
  • Philippe Duchein.DR
Publié le 

l'essentielLe bombardier commingeois espère bien faire son bonhomme de chemin avec les Cazériens, ce week-end, à Bergerac dans le Périgord pourpre.

 

L’expression "avoir la boule au ventre" est – elle pertinente dans ce champ de hautes pressions qu’est "LE" France par excellence ?

Très sincèrement, non ! Cela fait tellement d’années que je baigne dans cette ambiance propre à la compétition que ce championnat, ou une autre échéance de haut niveau d’ailleurs, ne vont pas m’empêcher de dormir. Si pression il y a, elle est positive. Jouer à la pétanque, ce n’est que du bonheur, à plus forte raison en Haute-Garonne où je suis très heureux de constater que l’ambiance s’est assainie.

On vous a vu à Colomiers samedi dernier pour une bonne préparation d’un autre genre ?

J’ai joué avec Pascale (son épouse, championne de France en 2011, NDLR) et Lucas Desport, effectivement, cette triplette mixte, c’est un régal.

Et toujours l’âme du gagneur, à 58 ans et avec ce palmarès long comme le bras ?

Je me vois comme un compétiteur auquel il arrive parfois de rouméguer un peu comme ça, sur le moment (rires) , mais cela ne va jamais plus loin. Au contraire, si je peux amener de la sérénité aux plus jeunes, notamment dans le cadre des stages que j’anime, ce n’est que mieux, que plus valorisant.

Tout de même, samedi pour commencer, il y aura tous ces favoris en nombre pléthorique, sans parler du fameux ascendant psychologique qui va avec ce statut ?

Il n’est plus du tout le même, je vous l’assure, avec les retransmissions télévisées ou l’émergence des réseaux sociaux. Les joueurs moins connus ou moins cotés ont l’impression d’être au contact permanent des têtes d’affiche, ce qui n’était pas du tout le cas vous vous en doutez lorsque j’ai commencé.

Quelle est la configuration de jeu la plus propice à l’inversion de tendance ?

Le tête-à-tête. En triplette, qu’un seul élément flanche, et c’est fichu. Ceci dit, pour tous ceux qui raffolent des comparaisons entre la pétanque et d’autres sports collectifs, un miracle se produira plus facilement dans un boulodrome que sur un terrain de rugby. C’est d’ailleurs ce qui fait le charme de la pétanque. Le plus fort ne gagne pas toujours.

Le passage annoncé à 128 triplettes l’an prochain, cela vous inspire quoi ?

Je pense que la très grande majorité n’y est pas favorable du tout. Dans le cas de la Haute-Garonne, il se peut que plusieurs départements limitrophes voient débarquer bon nombre de pièces rapportées qui viendront dans l’espoir de se qualifier, à supposer encore que le niveau soit moins relevé. Ce qui peut générer des tensions.

Un mot sur votre équipe du PC Cazères ?

La cohésion est son point fort tant les liens d’amitié qui nous unissent sont étroits. De plus, un turn-over entre Paulo (Faurel, NDLR) et moi-même est possible.

Tag(s) : #Pétanque, #Cazères
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :