Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Biodiversité  |    |  Félix Gouty

« Ça y est ! » s'est félicitée l'association France Nature Environnement Midi-Pyrénées, en réaction à la parution d'un arrêté attendu depuis le mois de juin. L'arrêté du 1er septembre 2022, publié au Journal officiel le 17 septembre, applique la demande de moratoire sur la chasse au grand tétras (Tetrao urogallus), énoncée par le Conseil d'État. Le plus grand gallinacé sauvage d'Europe ne pourra plus être chassé « sur l'ensemble du territoire métropolitain » pendant cinq ans. Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires précise cependant que la durée de cette suspension « pourra être révisée avant son terme, si de nouvelles données rendent compte d'une évolution suffisamment favorable de l'état de conservation du grand tétras ».

En l'occurrence, celui que l'on nommait autrefois le grand coq de bruyère est actuellement classé « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées en France. Si sa chasse était déjà interdite dans les massifs des Vosges et du Jura, elle restait possible dans les Pyrénées. Saisi par plusieurs associations de défense de l'environnement, le Conseil d'État avait ainsi conclu la chasse incompatible avec le maintien de l'espèce dans l'ensemble du pays. Dans sa décision du 1er juin dernier, la Haute Juridiction administrative avait également insisté sur l'intégration d'une meilleure gestion adaptative des espèces. Depuis, la chasse de trois autres espèces d'oiseaux a été officiellement suspendue jusqu'au 30 juillet 2023.

 

Tag(s) : #Environnement, #Chasse, #Pyrénées
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :