Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Anna, Jean-Claude et Nathalie, au staff du collectif. DDM.ZG
  • Anna, Jean-Claude et Nathalie, au staff du collectif. DDM.ZG
Publié le 

l'essentielBientôt quatre semaines que le conflit russo-ukrainien perdure. Du côté du "monde libre" l’accueil des réfugiés s’organise.

 

Sur le territoire Cagire Garonne Salat, c’est à Mazères-sur-Salat qu’est focalisée une grande partie des bonnes volontés, des bénévoles, des idées et du collectif en charge de l’organisation de l’accueil des réfugiés. Lundi soir, 18 heures, même si le nombre de participants à la réunion du collectif est en baisse par rapport à la première réunion, l’essentiel des forces vives est là. Ceux qui participent aux collectes de dons se reposent, le relais est pris par "les administratifs".

Du côté des élus, les municipalités ont d’ores et déjà recensé les locaux publics qu’elles peuvent mettre à disposition des réfugiés, comme l’explique le maire Jean-Claude Dougnac. Des locaux dans les trois anciens cantons d’Aspet, Salies-du-Salat et Saint-Martory. Les particuliers se sont également manifestés, des appels ont été lancés auprès des offices d’HLM disposant d’appartements libres. Au total et à ce jour c’est une cinquantaine de personnes qui peuvent être accueillies. Les élus attendent le feu vert de la Préfecture.

Les nouvelles, venues de Pologne et rapportées par Anna, ressortissante polonaise installée sur le canton d’Aspet depuis plusieurs années, sont mitigées. Côté dons matériels c’est l’affluence, côté bénévolat polonais c’est l’essoufflement. Plus de 25 journées et nuits à assurer depuis le début du conflit ; Anna lance un appel aux Français qui souhaiteraient se rendre à la frontière et relayer les bénévoles, ils seront les bienvenus.

Enfin, Nathalie, bénévole mazérienne expose l’organisation du collectif, sous forme de pôles d’intérêt, à charge aux habitants et élus de les compléter selon compétences et disponibilité. Il faut du monde pour s’occuper des collectes, de l’organisation des hébergements et de la vie sociale des futurs réfugiés, des linguistes traducteurs (anglais, russe, ukrainien, polonais), des personnes férues en actes administratifs de toutes sortes, des accompagnateurs pour toute la partie scolarisation et accueil des enfants. Sur le plan de la santé infirmier(e) s, médecins, aides soignant(e) s, sont aussi sollicités. D’autres pôles seront rajoutés au fur et à mesure des besoins.

Côté collecte, il faut privilégier les dons en produits sanitaires (dentifrice, savon...), de santé (pansements, matériel pour personnes à mobilité réduite…), couvertures. Les dons sont reçus le mercredi à partir de 13 h 30 en face de la pharmacie (ancienne menuiserie Lacroix) et le vendredi de 10 heures à 12 h 30. Un premier convoi devrait partir en fin de semaine.

Le collectif se réunira à nouveau mardi 29 à 18 heures à la mairie. Pour plus de questions, inscriptions : ukrainesolidarite31260@gmail.com

Tag(s) : #3CGS, #Ukraine, #Solidarité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :