Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

​​​​​​​Fêtes et festivals, Salies-du-Salat, Cassagne Ce week-end, la fête commence dans les rues du village
 
Publié le 
Écouter cet articlei
Powered
/

l'essentielLa fête au village obéit au rituel des bals, mounjetade, apéritifs-concerts et concours de pétanque. Mais sans oublier les "tustets" et la pose des guirlandes.

Après Mazères-sur-Salat et Touille, ce week-end du 22 au 24 juillet, place à la fête à Cassagne.

Au programme l’incontournable mounjetade animée par les Fréros de la Pena le vendredi soir (réservations au 05 61 97 44 83). Apportez vos couverts ! Incontournables également, les concours de pétanque dès 14 heures en doublettes le samedi 23 et dimanche 24. En soirée bal avec DJ Magnus Lopez le vendredi et la disco Vortex le samedi précédée de grillades animées par Orane et Maxime. Le dimanche, après l’apéritif de midi, place aux jeux pour les enfants au Pré Commun.

Mais bien sûr et avant tout, on perpétue les traditions. En particulier celle des guirlandes qui, jusqu’à ces dernières années, étaient confectionnées en papier par les jeunes du comité. Du temps ou l’usine Lacroix fonctionnait, le papier coloré et fin à souhait provenait de l’usine. La tradition a perduré, prétexte à des rassemblements joyeux et animés à la salle des fêtes. Guirlandes qui dans la journée du samedi viendront orner les rues du village et les maisons des habitants. Là aussi, une joyeuse occasion de fraterniser avec les villageois. Des groupes se forment par quartiers et hameaux, entraînant avec eux l’indispensable échelle, le rouleau de guirlandes et des chants annonciateurs. Chaque maison surveille l’arrivée du groupe et, pour les récompenser de l’effort fourni, surtout pas ses chaleurs, propose aux jeunes festayres boissons et collation. Selon la température, l’appétit et la soif des participants, l’arrêt par maison peut varier de quelques minutes à 2 ou 3 heures ! Cassagnards, pensez à remplir vos frigos !

Tard dans la nuit, après que toutes les rues sont pavoisées, c’est une autre tradition qui fait son apparition : celle des "tustets". Pour les nouveaux habitants qui l’ignorent, quelques explications tirées de la monographie de l’ancien maire Joseph Blanc : "il s’agit d’une bonne farce consistant à frapper la nuit à la porte d’une maison pour le seul plaisir de réveiller ses occupants. Mais, afin de ne pas être reconnus et d’éviter les réactions parfois peu cordiales de la victime, les acteurs opèrent à distance au moyen d’une longue ficelle. Celle-ci permet de mouvoir comme un heurtoir la pierre suspendue à la poignée de porte de la maison que l’on veut honorer. Ainsi les soirs d’été résonnent les "tustets", tam-tam annonciateurs de la fête prochaine." 

Là aussi, villageois, pas d’inquiétudes. Si le reste de l’année il est déconseillé d’ouvrir sa porte en pleine nuit, le jour de la fête pas de craintes à avoir. D’ailleurs, contrairement aux malandrins aux objectifs inavouables, ces joyeux lurons ne viennent pas en catimini et chacun peut les entendre arriver ou entendre les cris agacés de leurs victimes.

Tag(s) : #Cassagne, #Fêtes, #Comminges, #Haute-Garonne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :