Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La section gros œuvre du bâtiment ne fermera pas, une grande nouvelle pour le Lycée Aristide Bergès.  DDM, AA
  • La section gros œuvre du bâtiment ne fermera pas, une grande nouvelle pour le Lycée Aristide Bergès. DDM, AA
Publié le 
Écouter cet articlei
Powered
/

l'essentielBrigitte Cachart, proviseure du lycée Aristide-Bergès, vient d’annoncer la bonne nouvelle. La section gros œuvre comptera cette année 15 élèves,

 

 

En janvier dernier, lorsque le rectorat avait décidé de fermer la section gros œuvre bâtiment au lycée des métiers Aristide Bergès, il y a eu une forte mobilisation. Cette décision était jugée arbitraire par les personnels enseignant et non enseignant, les élus de la ville, du département et de la région. Selon eux, un lycée des métiers du bâtiment sans section gros œuvre n’a aucun sens.

Un effectif record

La bonne nouvelle vient d’être connue. La section menacée de disparition enregistrera à la rentrée un effectif jamais atteint depuis de nombreuses années. Ce résultat est dû au travail de toutes les équipes enseignantes, et particulièrement à Jérôme Bouquart, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques (DDFPT). Il est allé dans tous les collèges de l’Ariège et de la Haute-Garonne présenter cette section. L’opération portes ouvertes concernant les trois lycées de la ville a aussi permis d’organiser 55 ministages de sensibilisation aux métiers du bâtiment.

Plusieurs mentions au bac

La proviseure tient à remercier Mostafa Fourar, recteur de l’académie, Laurent Fichet, directeur académique des services de l’Éducation nationale (Dasen) de l’Ariège, la présidente de Région, Carole Delga, et Kamel Chibli, son vice-président. Elle ajoute : "Il nous faut rester vigilants. Nous avons gagné une étape mais pas le tour de France."

Sur les 30 candidats présentés au baccalauréat, il y a eu 2 mentions "très bien" et 12 mentions bien ou "assez bien" . Les deux élèves qui ont la mention la plus élevée dans la section finition du bâtiment, avec 18 de moyenne, sont les deux premiers de l’académie.

Une innovation pédagogique

Les CAP de menuisier et électricien ont enregistré 100 % de réussite. Quant au diplôme national du brevet (DNB), il y a eu 9 mentions et 3 échecs pour 21 postulants.

Pour les lycéens qui ont obtenu un baccalauréat général ou technologique mais qui n’ont pas obtenu satisfaction dans leurs vœux de Parcoursup ou qui ne désirent pas s’engager dans de longues études, le lycée des métiers Aristide-Bergès propose une formation en alternance ou à temps plein pour obtenir un bac professionnel. Ces élèves auront ainsi avec deux bacs toutes les chances d’intégrer une formation supérieure. À partir du 25 août prochain, ils doivent prendre contact avec le lycée des métiers.

A.C.
Tag(s) : #Ariège, #Education, #BTP
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :