Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les jeunes de l’école de golf se perfectionnent sur le parcours salisien. DDM.ZG
  • Les jeunes de l’école de golf se perfectionnent sur le parcours salisien. DDM.ZG
Publié le 

 

 

Les associations dynamisent les communes, c’est un fait, mais souvent à quel prix ! Pas forcément celui en espèces sonnantes et trébuchantes, mais au prix d’une dépense d’énergie, qui ne touche pas le porte-monnaie des collectivités, celui du bénévolat et de la débrouillardise.

Démonstration avérée samedi dernier lorsque le président de l’association de golf salisienne, Guy Gauthier, a rendu compte des bilans d’activité et financier 2021. Rappelons que le golf est municipal et que, par convention, la municipalité salisienne est en charge de son entretien (tontes, carottages, verticuttage), de celui du matériel et des produits phytosanitaires. L’association gère la partie sportive et finance deux salariés s’occupant de l’accueil et du petit entretien (ramassage des balles, bunkers..). Aujourd’hui, si l’employé municipal Michel Ange Moreno, qui a été chaleureusement félicité pour son travail, est toujours présent, une part de l’entretien incombe de plus en plus à l’association engendrant des coûts importants et non budgétisés.

Une situation qui a généré un débat animé lors de l’assemblée générale à laquelle participaient deux représentants (commission sportive) de la CC Cagire Garonne Salat, Manuel Alcaide et Dominique Ponticaccia, ainsi que le courageux adjoint au maire salisien attaché aux Sports et Associations, Franck Chevalier.

L’enjeu est simple : soit l’entretien du golf est fait correctement, nécessitant du matériel en état, et le golf continue, soit de moins en moins de joueurs viendront sur Salies impactant ainsi son avenir.

Après débat et sollicitation de la CC, "qui n’a pas pour compétence l’entretien des installations sportives," a précisé le vice-président Ponticaccia, l’association va prendre à sa charge une partie de l’achat et de la réparation du matériel (pompe, lames de tonte…) Une demande de subvention a été déposée auprès du Département par Nadine Leclerc en ce sens.

Une bouffée d’encouragement est venue en fin de réunion, portée par Patrick Léger, représentant du groupe toulousain important qu’est Agora : "nous venons régulièrement à Salies avec une quarantaine de joueurs, car le golf est très technique et l’accueil des employés très chaleureux. C’est vrai que les greens ne sont pas parfaits, mais l’accueil et l’attrait pour cette région nous satisfont pleinement."

À suivre…

Z.G
Tag(s) : #3CGS, #Salies du Salat, #Animations, #Golf Salies, #Comminges
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :