Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
Autoroute ferroviaire Sète-Calais : l'exploitation est confiée à VIIA, filiale de la SNCF

Après la remise en fonction du « train des primeurs » entre Rungis (Val-de-Marne) et Perpignan (Pyrénées-Orientales) en octobre 2021, le gouvernement annonce avoir choisi l'opérateur VIIA pour exploiter la future ligne de fret ferroviaire Sète-Calais. Cette filiale de la SNCF exploite déjà plusieurs lignes : Le Boulou (près de Perpignan)-Luxembourg, Le Boulou-Calais (Pas-de-Calais), Le Boulou-Mâcon (Saône-et-Loire) et Mâcon-Calais, l'autoroute alpine entre Aiton (Savoie) et Orbassano (Italie) et le tronçon Orbassano-Calais. En tant que lauréat de l'appel à projets, VIIA pourra bénéficier d'une aide au démarrage de la ligne. Il vient également de se voir attribuer la construction et l'exploitation du futur terminal ferroviaire installé dans le port de Sète (Hérault). Le démarrage du service est prévu pour fin 2022 ou début 2023.

Cette nouvelle autoroute ferroviaire s'inscrit dans la Stratégie nationale du fret ferroviaire, présentée en septembre 2021, par le ministère des Transports. Cette stratégie doit permettre de moderniser le fret ferroviaire, mais aussi de doubler sa part dans le secteur du transport de marchandises : jusqu'à 18 % d'ici à 2030 contre 9 % aujourd'hui. « Ce qui suppose un triplement des trafics de combiné et une augmentation de 50 % des trafics de fret conventionnel, soit un volume de trafic d'environ 60 à 65 milliards de tonnes-km en 2030 », traduit le ministère des Transports. Une cible inscrite dans l'article 131 de la loi Climat et résilience.

Tag(s) : #Environnement, #Transport
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :