Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Niouzes à la commune

Publié le 2 Juillet 2022, 09:12am

Catégories : #Ariège#Ste Croix et Vous#Animations#Arts#Culture#Agriculture#Environnement#politique

Le 1er médecin salarié de la région arrive en Ariège Nicolas Vojinovitch, premier médecin salarié de la région, exercera d’abord dans un préfabriqué.  

Un centre de santé avec un médecin salarié ouvre à Sainte-Croix-Volvestre. Une première dans le cadre de "Ma santé, Ma Région", un service public lancé par la Région Occitanie.

Une première régionale. Plus d’un an après l’engagement de campagne de Carole Delga, présidente du conseil régional d’Occitanie, le premier "centre de santé de Ma Région" ouvre ses portes en Ariège, à Sainte-Croix-Volvestre, ce vendredi 1er juillet.

La socialiste, réélue en juin 2021, s’était engagée à "construire la santé du quart d’heure" d’ici la fin de son mandat (2028). Elle a annoncé vouloir accueillir "200 professionnels de santé, notamment des médecins généralistes, recrutés par le groupement "Ma santé, Ma Région"".

Des salaires attractifs
Le premier des médecins généralistes recrutés dans la région, le docteur Nicolas Vojinovitch, va exercer ses fonctions dans le Couserans dès vendredi. Il devrait être rejoint par un collègue, Béranger Irondelle, à compter du mois d’août. Les deux trentenaires, qui ont signé leurs contrats de travail à durée indéterminée – de 35 à 39 heures – auront le statut de salariés. "On est super contents", a réagi Vincent Bounes, vice-président de la Région Occitanie en charge de la santé.

Le membre du conseil régional explique leur démarche : "Ils avaient un intérêt pour la vallée parce qu’ils ont réalisé des stages et des remplacements au Chac (centre hospitalier Ariège-Couserans, NDLR), à Saint-Lizier. Ils voulaient être salariés et on n’a pas hésité. Ce sont deux médecins dynamiques prêts à s’engager dans la démarche."

Ce recrutement est une "très bonne nouvelle" pour Michel Pichan, vice-président de la communauté de communes Couserans-Pyrénées, qui a fait le lien entre les professionnels de santé et la Région. "Depuis le départ du dernier médecin en place, en décembre, 2 500 personnes n’avaient plus de référent dans leur zone d’habitation. Ça a également mis en danger des Ehpad à Fabas (80 résidents) et à Sainte-Croix-Volvestre (50)."

Pour attirer les généralistes diplômés à Toulouse, des salaires de 4 500 à 5 000 euros net leur ont été proposés. "Il y a une dérogation à la grille hospitalière pour les jeunes médecins, précise Vincent Bounes C’est une revalorisation (sourire)." Ils seront payés par la Région et la communauté de communes. L’employeur est un groupement d’intérêt public créé pour l’occasion, "Ma Santé, Ma Région". Il chapote tous les centres de santé.

Nicolas Vojinovitch et Béranger Irondelle exerceront leur travail dans des préfabriqués tout équipés – loués 170 000 euros pendant 18 mois par la communauté de communes Couserans-Pyrénées – avant de rejoindre un bâtiment neuf. Construit par l’intercommunalité, il devrait coûter environ 1,5 million d’euros.

Ces locaux vont accueillir d’autres professionnels de santé. "On a fait l’état des lieux avec un masseur kinésithérapeute et une infirmière libérale, a indiqué Michel Pichan, à la recherche d’un troisième généraliste pour le centre de santé ariégeois. Ils étaient contents."

Au quotidien, les deux médecins vont exercer dans les centres de santé pour des soins programmés et non programmés. Des véhicules électriques seront aussi mis à leur disposition pour des visites à domicile.

Selon Michel Pichan, leur venue est un "motif d’espoir pour le futur". "Ce sont deux jeunes médecins qui ont des attaches en Ariège. Cela pourrait amener de la stabilité." Vivement juillet, pourvu qu’ils restent.

    
Martin Boissereau

Tag(s) : #Santé, #Sainte-Croix-Volvestre, #Ariège
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :